; charset=UTF-8" /> Sans-papiers Archives - Marco Carbocci | Marco Carbocci

14 - Storia di Blandine Kaniki e di un bambino mai nato

Posté par le 26 avril 2009 dans Sans-papiers | Commenter

« Ma che fai, resisti ? Non ti hanno mai raccontato quello che abbiamo fatto a Semira ? ». Le minacce dei funzionari di polizia sono quanto resta - secondo le testimonianze di molti immigrati che rifiutano l'espulsione dal Belgio - dopo l'omicidio di Semira Adamu : ventenne, nigeriana, soffocata con un cuscino da due gendarmi che cercavano di reimpatriarla.

Lire la suite →

13 - Semira Adamu : en finir et oublier ?

Posté par le 26 avril 2009 dans Sans-papiers | Commenter

Il y a surtout une question qui me taraude au moment d'entamer un énième article relatant les suites de l'assassinat légal de Semira Adamu : est-ce que ça a un sens de revenir encore sur l'argument quand tout semble récupéré, mâché, évacué depuis longtemps par toutes les machines des sociétés policière, juridique, politique ou civile ? Est-ce que ça a quelque pertinence encore - ou quelque allure - de persister à beugler avec les visqueux, les donneurs de leçons, les opportunistes, quand chacun a fait son opinion ou son beurre de cette affaire ?

Lire la suite →

12 - Encore une journée à regarder passer les avions?

Posté par le 21 avril 2009 dans Sans-papiers | Commenter

Nous sommes le peuple d'Afrique. Nous sommes le peuple d'Asie. Nous sommes des êtres humains enfermés ici sans raison. Les voix résonnent. Invisibles derrière les vitres teintées et la double rangée de barbelées. Les vitres bougent sous les coups de poing. Nous ne vous voyons pas, crions-nous. Nous sommes de la même planète, hurlent les voix. Il y a derrière les murs du centre fermé de Steenokkerzeel des êtres que nous ne toucherons jamais.

Lire la suite →

11 - Un coup d’histoire, un coup de sémantique

Posté par le 20 avril 2009 dans Sans-papiers | Commenter

L'humanité vient d'Afrique. La chose est indéniable, certifiée par toutes les écoles de paléontologues. Bien sûr, quitter l'Afrique, berceau de l'humanité primitive, il y a 2 millions d'années, et rejoindre les rivages de l'Europe, orgueil et triomphe de l'humanité moderne, aujourd'hui, sont deux choses totalement différentes. L'homo erectus africain était au faîte de la modernité il y a deux millions d'années et l'Europe n'était peuplée que de monstres quadrupèdes. On avancera donc, sans gène, qu'assouvir un besoin fondamental de mobilité il y a des millénaires et bouger juste pour préserver sa famille ou sauver sa peau en 2.000 sont deux choses différentes. De même, assouvir ce même besoin fondamental de mobilité en feuilletant des catalogues d'agences de voyages et fuir la répression, la famine, les potences n'est absolument pas comparable. Un rapprochement purement sémantique, nous rétorquait récemment un intellectuel, erectus, mais blanc, salarié et sans scrupule solide.

Lire la suite →

10 - Du collectif au quotidien

Posté par le 20 avril 2009 dans Sans-papiers | Commenter

[En annexe de la page consacrée sur ce site au livre « Les barbelés de la honte », j’ai eu envie de récupérer ici quelques-uns des articles et éditoriaux que j’ai écrits en faveur des sans-papiers. Le premier date de juin 1997 : je venais d’être confronté pour la première fois à la réalité des centres de rétention. Le dernier, publié en 2002, compte parmi les derniers articles que j’ai écrits avant que l’écœurement ne me pousse à tourner définitivement la page du journalisme.] DU COLLECTIF AU QUOTIDIEN Aux curieux qui s’informent...

Lire la suite →