; charset=UTF-8" /> Sur les épaules du fleuve Archives - Marco Carbocci | Marco Carbocci

18 - Une autre critique récente de « Sur les épaules du fleuve »

Posté par le 11 mai 2009 dans Presse sur Marco | Commentaires fermés sur Une autre critique récente de « Sur les épaules du fleuve »

En effet, si le premier texte du recueil est séduisant, c’est surtout le second, nouvelle titre, qui retient l’attention. Par son format, son ton, son style et sa beauté, il élude le premier. Plus long, il ressemble à un court roman et transporte le lecteur dans la Toscane de la fin des années 70. Un jeune homme, recherché par la police car il ne s’est pas présenté à son service militaire, se cache dans le maquis dont il s’éprend du grand silence et des gens singuliers qui y habitent. En 70 pages, c’est un univers retiré, poétique et sauvage que le héros découvre, loin de l’agitation habituellement dévolue à la jeunesse.

Lire la suite →

17 - Une critique récente de « Sur les épaules du fleuve »

Posté par le 11 mai 2009 dans Presse sur Marco | Commentaires fermés sur Une critique récente de « Sur les épaules du fleuve »

Toscane, fin des années 1970 : recherché par la police pour ne s’être présenté au service militaire, un jeune homme se cache dans le maquis, dont il s’éprend du silence et des gens singuliers qui y habitent… Cette seconde nouvelle est la meilleure du recueil.

Lire la suite →

3 - Une critique choisie de « Sur les épaules du fleuve »

Posté par le 9 mai 2008 dans Presse sur Marco | Un commentaire

Une critique choisie de « Sur les épaules du fleuve »

Le chemin des collines par Laurence Vanpaeschen Le Carnet et les Instants n° 143 Les histoires des hommes, celles de leur sueur, de leurs larmes et de leurs rires, celles qu’ils ont vécues et celles qu’ils ont inventées pour grandir ou se protéger, sont le terreau sans lequel aucun être humain ne peut exister. «Ce sont nos racines. Un homme sans racines n’est pas un homme!» La mémoire du peuple étrusque qui bruisse encore dans la nécropole de cette colline toscane, et l’histoire de ce vieux obligé de quitter le village encore enfant avec son père pour...

Lire la suite →